Partenaires

LTHE



Rechercher

Accueil du site > Les équipes > HyDRIMZ : Hydro-Dynamique, Réactivité et Impacts de la Matière dans la Zone critique > RIVER : Processus hydrologiques, érosion et transport de sédiments > RIVER : Thèses terminées > Thomas GEAY

Thomas GEAY

soutenue le 4 décembre 2013

par Philippe BELLEUDY - 19 décembre 2014

  • Mesure hydrophone du transport solide par charriage dans les rivières 
  • Passive hydrophone monitoring of bedload transport in gravel bed rivers
  • directeurs de thèse : Philippe Belleudy - J.B. Laronne

    L’analyse des variations spatio-temporelles du charriage est un élément important pour la compréhension de la dynamique fluviale. Ce thèse est consacrée au développement d’une méthode de mesure du transport solide par acoustique passive. Un capteur de pression acoustique est utilisé pour mesurer le bruit généré par le transport par charriage au fond du lit de la rivière. Cette méthode originale a fait l’objet de quelques explorations durant les dernières décennies, qui ont montré que la puissance et le contenu fréquentiel du son généré dépendaient de la granulométrie des matériaux et du flux solide. Mais les applications au milieu naturel sont restées très limitées ; elles sont donc au centre de cette recherche.

    La première difficulté de la mesure est liée à l’existence de bruit environnant qui se superpose au bruit du charriage. Des mesures acoustiques ont été réalisées dans différentes typologies de rivières, du torrent à la grande rivière navigable. A l’aide de ces différentes expériences et de la bibliographie, les éléments du paysage acoustique d’une rivière sont identifiés. Le paysage acoustique d’une rivière est composé par les processus hydrodynamiques que sont la turbulence, l’agitation de surface et le transport de sédiment par charriage. Le charriage produit des bruits larges bandes, dans la partie haute du spectre et peut être masqué par les bruits de surface dans la région du kilohertz. Des outils de traitement du signal sont proposés afin de repérer les différentes dynamiques contenues dans le signal acoustique mesuré.

    L’interprétation du signal ne peut être faite sans une bonne compréhension des phénomènes de propagation des ondes acoustiques dans la rivière. On montre que la rivière se comporte comme un guide d’onde et une résolution de l’équation d’onde par une approche modale est proposée. On comprend alors que la propagation des ondes acoustiques est limitée par une fréquence de coupure inversement proportionnelle à la hauteur d’eau. Les observations de terrain faites sur la variation du champ de pression acoustique dans la verticale sont bien reproduites par le modèle d’un guide d’onde de Pekeris. Le modèle est alors utilisé pour montrer l’importance de la profondeur, de la constitution du fond de la rivière ou encore de la géométrie du canal sur la constitution du signal.

    Finalement, trois chroniques de signaux acoustiques enregistrés dans des rivières différentes sont analysées. Un descripteur est proposé pour chaque chronique de signaux, en fonction des bruits ambiants présents dans l’environnement lors de la mesure. Ce descripteur acoustique est confronté à des mesures comparatives du charriage et de bonnes corrélations sont observée. Elles montrent que la mesure hydrophone permet d’identifier la phase de l’initiation du transport par charriage et qu’elle est intégrative du transport sur une surface importante de la rivière. Ces expériences confirment la simplicité de mise en œuvre de la méthode et précisent les limites d’utilisation de l’acoustique passive, particulièrement pour les rivières à fortes pentes. Elles confirment également la validité des méthodes d’analyse du signal qui ont été utilisées et le besoin de mesures comparatives du milieu pour interpréter le signal. 

    Téléchargez ici le mémoire de thèse.

    WAV - 5.7 Mo
    Arc-en-Maurienne_Chasse

    Échantillon sonore : l’Arc-en-Maurienne en crue (opération de chasse)

    Cette thèse est financée dans la cadre du projet GESTRANS (ANR-09-RISK-004)


    Analysing the spatio-temporal variability of solid transport processes is key to the study of fluvial morphodynamics. Our research focusses on the development of passive acoustics to monitor bedload transport. A hydrophone is used to sense the acoustic pressure in the river in order to record the sound generated by inter-particle collisions. This original method has been mostly developed in laboratories during the past decades. It has been shown that the acoustic power and the frequencies of the monitored signals are linked to bedload fluxes and granulometry. The use of passive acoustics in natural streams has encountered limited success. It is the core of our research.

    First we address the existence of multiple sound sources in the environment. Acoustic measurements have been realised in several types of rivers : steep channels and large gravel bed rivers. These multiple experiences along with the bibliography have allowed us to describe river soundscapes. Hydrodynamics govern the soundscape, namely turbulence, agitating surfaces, and bedload transport. Inter-particle collisions generate sound in a wide range of frequencies, which depend on their sizes. It can be masked by the occurrence of agitating surface noise in the kilohertz region. Signal processing tools are proposed to study the dynamics of the different processes composing the signal.

    Signal interpretation could only be achieved by understanding the propagation properties of the acoustic waves in the river. It is shown that the river acts as an acoustic wave guide. A modal approach is suggested to solve the wave equation. The model points to the existence of a cutoff frequency inversely proportional to the water depth. Observations made on the vertical variation of the field pressure are correctly simulated. The signal dependence on water depth, the structure of the bed, and the geometry of the channel are studied using this model.

    Finally, we analyze three chronicles of acoustic signals recorded in the field. A signal descriptor is constructed for each data set, depending on the ambient noise conditions. This descriptor is compared to other measurements of bedload transport and good correlations are found. Initiation of motion is monitored and the integrative aspect of the acoustic measure is shown. These experiences highlight the simplicity of the method and show some of its limits. It is also shown that measurements of other environmental parameters are needed to interpret the results.

    This research is supported by project GESTRANS (ANR-09-RISK-004)


    Thomas est actuellement en stage post-doctoral au laboratoire Gipsa-Lab